Méthode MEDEK

Comme expliqué sur le Blog de Za (www.meloelia.over-blog.com), la méthode MEDEK est une thérapie qui s’adresse aux jeunes enfants déficients moteurs dont l’origine est une lésion dans le système nerveux central.
Cette thérapie peut être appliquée aux enfants dès l’âge de 3 mois et jusqu’à ce qu’ils atteignent le contrôle de la marche.
Du fait qu’elle expose l’enfant à l’influence de l’apesanteur, l’utilisation de cette thérapie peut être limitée par la taille et le poids de l’enfant.

L’objectif de la thérapie MEDEK est de provoquer des réactions contrôlées par le système nerveux des enfants.

L’hypothèse sur laquelle se base cette méthode est la possibilité qu’a le cerveau, dans une certaine mesure, à contourner les lésions existantes pour créer de nouveaux réseaux. Le cerveau est plastique et son développement peut continuer malgré les lésions.
La thérapie ne cherche pas à faire immédiatement tenir assis ou debout. Elle suit le développement des acquisitions d’un enfant typique pour permettre à l’enfant lésé cérébral d’accéder aux mêmes étapes.

La réussite de la méthode repose sur les 4 points suivants :
1 – La découverte précoce des lésions cérébrales.
2 – L’existence d’un « potentiel de récupération » du cerveau.
3 – L’utilisation la plus précoce possible de la méthode
4 – L’exécution constante des exercices appropriés jusqu’au contrôle moteur (environ 45 mn d’exercices par jour au minimum)

Les exercices sont assez contraignants, mais les progrès sur des enfants pris dès le plus jeune âge sont très encourageants.

Les bases de la méthode MEDEK sont :

1 – Provoquer l’apparition de la motricité qui devrait être « automatique », mais qui n’apparaît pas du fait des lésions.
2  – Exposer l’enfant à l’influence de la force de gravité avec une progression naturelle de l’appui distal (ce qui veut dire que l’endroit par lequel on soutient l’enfant s’éloigne progressivement de sa tête.)
3 – Des manoeuvres d’étirement sont intégrées aux séances.
4 – La spasticité des membres inférieurs n’est pas un obstacle aux exercices.
5 – Une évaluation et une période d’essai sont proposées pour tester l’efficacité de la méthode sur l’enfant.
6 – La motivation et la coopération de l’enfant ne sont pas requis dans la méthode. (c’est-à-dire que l’enfant peut penser à autre chose ou regarder la TV en même temps)

Le programme doit comporter deux séances journalières de 45 mn se composant en moyenne de 8 ou 9 exercices. Le programme est réévalué à chaque fois en fonction des progrès de l’enfant.

www.medek.ca
www.cuevasmedek.com

Coût : £ 65 / séance de 45 mn soit 833 € environ une session de 5 jours (avec 2 séances par jour)

C’est l’association Chanter Marcher Vivre, qui organise régulièrement des sessions sur Toulouse, permettant ainsi à de nombreux enfants de profiter de cette thérapie

www.chantermarchervivre.org